J'T'AIMERAI QUAND MÊME

 

Jusqu'au tréfonds de mon veine

Jusqu'aux gouttes de mon sang

Jusqu'aux lourdes portes en chêne

De tous mes châteaux d'enfant

Même si les dieux s'en mêlent

Ou si le diable me prend

Mais que nos âmes s'emmêlent

Dans le grand feu qui m'attend

 

J't'aimerai quand même

 

Même au frisson de tes peines

Sans passion, sans émotion

Sans les mensonges et ses chaînes

Moi je redirai ton nom

Dans le vide du départ

Sans l'image et sans la voix

Reste en plein cur une écharde

Je te hurlerai tout bas

 

J't'aimerai quand même

 

Même si c'est interdit

Illégal ou hors-la-loi

Impur, obscène ou maudit

Par les hommes et par les croix

Je me mettrai dans la marge

Je m'écarterai des lois

Parmi les fous d'être sage

Enfin délivré de moi

 

Retour