ELLE ATTEND

 

Elle attend que le monde change

Elle attend que changent les vents

Elle attend que ce monde étrange

Se perde et que tournent les vents

Inexorablement

Elle attend

 

Elle attend que l'horizon bouge

Elle attend que changent les gens

Elle attend comme un coup de foudre

Le règne des anges innocents

Inexorablement

Elle attend

 

Elle attend que la grande roue tourne

Tournent les aiguilles du temps

Elle attend sans se résoudre

En frottant ses couverts en argent

Inexorablement

Elle attend

 

Et elle regarde des images

Et lit des histoires d'avant

D'honneur et de grands équipages

Où les bons sont habillés de blanc

Et elle s'invente des voyages

Entre un fauteuil et un divan

D'eau de rose et de passion sage

Aussi pure que ces vieux romans

Aussi grands que celui qu'elle attend

 

Elle attend que le monde change

Elle attend que changent les vents

Elle attend que ce monde étrange

Se perde et que tournent les vents

Inexorablement

Elle attend

 

Retour